Qu’est-ce que le SEO on-page et off-page ?

femme ordinateur seo on-page off-page

Oulala, dès le titre, je sens que j’ai perdu tous les non-anglophones ! Malheureusement, comme beaucoup de choses dans le numérique, le jargon du SEO se compose de termes anglais. Derrière ces mots se cachent en fait des techniques d’optimisation de SEO. Celles-ci se répartissent en deux catégories :

  • les éléments on-page, c’est-à-dire, les optimisations faites au niveau même du site web et de ses pages ;
  • les éléments off-page, c’est-à-dire, les optimisations qui ne dépendent pas du site web.

On y voit déjà plus clair, là, non ? 🙂 Creusons un peu plus le sujet pour comprendre à quoi correspondent le SEO on-page et le off-page.

Le SEO on-page : tout est sous contrôle

Je vais être directe : le SEO on-page, c’est le nerf de la guerre. Le but est d’optimiser le site et surtout son contenu pour plaire aussi bien aux robots qu’aux visiteurs du site. Et pour cela, il y a deux catégories d’optimisations on-page :

  • le fond ou la partie immergée de l’iceberg : cela concerne tout ce qui est technique, invisible, dont on ignore l’existence quand on n’est pas du milieu. Oui, ça fait société secrète, mais c’est un peu le cas ;
  • la forme : les choses visibles, le contenu.

La technique, c’est fantastique !

Sans rentrer dans les détails (société secrète, tout ça), la partie technique concerne, entres autres :

  • la création d’un sitemap XML pour permettre une indexation rapide du site ;
  • la bonne maîtrise du fichier robots.txt qui donne des instructions spécifiques aux robots des moteurs de recherche ;
  • la rapidité de votre site, il faut optimiser au maximum la rapidité de votre site. L’être humain est de moins en moins patient, un site web lent, c’est un visiteur qui fait demi-tour et donc Google considère le site comme non-pertinent et va donc chercher des sites ;
  • un site web IMPÉRATIVEMENT responsive, c’est une évidence pour moi car je suis “du milieu”, mais si votre site web n’est pas responsive, tirez-vous une balle dans le pied, ça ira plus vite.

Il en existe d’autres mais on va s’arrêter là pour cet article et passer à la partie “contenu”, qui est plus sympathique.

Le contenu est roi

Si tous les éléments précédents sont maîtrisés, il reste le plus gros du travail : le contenu. Pour que votre site plaise, son contenu doit être travaillé et certains points plus que d’autres :

  • les balises de titre. D’abord nous avons la balise title qui doit être unique sur chaque page. Elle correspond tout simplement au titre de votre page. Ensuite, cette page se divise en sous-titres, ce sont les balises hn (h1, h2, h3 etc.). Il peut y en avoir plusieurs par page et dans n’importe quelle ordre même si la pratique conseille une structure logique ;
  • la fameuse “meta description” qui correspond à l’aperçu que voit l’internaute quand il effectue une recherche sur son moteur de recherche préféré ;
  • l’attribut ALT des images qui permet de décrire l’image utilisée ;
  • l’URL, qui, pendant longtemps a été négligée mais qui aujourd’hui est écrite pour contenir le mot-clé ;
  • l’utilisation du fil d’Ariane ;

Ces éléments sont à optimiser pour contenir les mots-clés mais attention à la suroptimisation. Il n’est plus question de mettre des mots clés à tout bout de champs. Les moteurs de recherches recherchent désormais du contenu de qualité ! La lecture du contenu doit être agréable pour le lecteur.

Heureusement, les CMS comme WordPress permettent de rendre certains de ces éléments plus facilement modifiables grâce à des outils et des extensions. Petit aparté :

Cependant, installer Yoast ou All-in-One SEO ne va pas faire le travail à votre place (ou à ma place), ce ne sont que des interfaces pour vous guider. Installer une extension de SEO et attendre qu’elle fasse tout le travail, c’est comme acheter un robot cuiseur et lui demander de préparer un repas. Si vous ne lui donnez pas les ingrédients nécessaires, rien ne va se faire !

Le SEO off-page : on crée des liens ?

Les éléments off-page sont, pour résumer, les liens qui mènent à votre site : les backlinks. Il s’agit en fait de créer une réputation autour de votre site. Plus de nombreux sites (de qualité), parleront de vous, mieux votre site sera référencé car il aura bonne réputation aux yeux des moteurs

Alors, je sais, quand on lance son site web, on n’a pas tous la notoriété qui fait que plusieurs sites vont parler de notre site et nous faire des liens. MAIS ne vous inquiétez pas, certains sites vont être vos meilleurs alliés en attendant de faire le buzz (ou pas !) :

  • selon les réseaux sociaux pertinents à votre activité, créez des comptes et indiquez l’adresse de votre site ;
  • si vous avez une boutique physique, la création d’une page Google My Business est indispensable ! C’est un lien gratuit venant de Google et surtout, l’affichage sur Google Maps qui est plutôt pratique pour les recherches dans une zone pécise (géolocalisation).

Ces éléments en place, obtenir de bons backlinks de qualité est l’étape suivante. Comment ? En créant du contenu de qualité qui poussera le propriétaire d’un site à faire un lien vers votre contenu. On en revient donc au on-site. Il n’y a pas de secret, si vous souhaitez avoir un site web avec un SEO de qualité, il faut mettre la main à la pâte ou faire appel aux services d’une freelance SEO. D’autant plus que comme je crée également des sites, je combine les deux dès le début pour éviter… les faux départs !

Je ne suis pas entrée dans les détails pour cet article car il s’agit d’un vaste sujet. Chaque point mérite un article individuel. Mais j’espère que vous y voyez plus clair et n’hésitez pas laisser un commentaire si vous avez la moindre question 😉